Beaucoup d’entre nous s’extasient sur les monuments, les églises, les sculptures diverses, les cimetières qui jalonnent notre pays et notre région. Mais au fil du temps la pierre reconstituée, le béton, enlaidissent et uniformisent nos villes et villages. Nos cimetières sont défigurés par les marbres noirs et roses directement venus de Chine qui standardisent la vie jusqu’à la mort.

Les carrières patiemment découvertes par les hommes d’antan ferment les unes après les autres et le travail des laborieux ouvriers de la pierre tombe dans l’oubli.

Au cœur de ce patrimoine provençal, ces témoins que sont les pierres méritent notre respect.

Voilà deux ans l’association vauclusienne « La Levado » et la Fédération des Foyers Ruraux de Vaucluse organisaient les premières journées de la pierre aux Taillades : trois journées d’expositions, de conférences, de visites de carrières. Une dynamique se mettait en place autour d’un site internet pour la revalorisation des marbres et roches ornementales de notre région.

 

Avec presque une dizaine de carrières en activité travaillant « la pierre du midi », le Vaucluse fait figure d’exception et de dynamisme dans un secteur en déclin depuis de longues années.

 

On en arriverait à oublier que nos villages, nos maisons, nos églises, nos châteaux, nos cimetières…ont été bâtis jusqu’ à peu avec des ressources locales de qualité tirées de carrières voisines.

 

Nous voulons rassembler public, élus, géologues, sculpteurs, historiens, professionnels pour mieux faire connaitre ce patrimoine et le valoriser.

 

Il faut bâtir local car la pierre régionale est un matériau écologique aux nombreuses qualités.

 

Les sculpteurs et tailleurs du midi doivent travailler à nouveau les magnifiques pierres et marbres de Provence qui ont marqué son histoire et l’histoire de France.

 

Il faut aller redécouvrir les sentiers qui mènent aux carrières abandonnées et développer un tourisme de la pierre.

 

Il faut retrouver dans notre patrimoine monumental la palette de toutes les pierres du midi.

 

Peut-être alors un jour à côté des parcs botaniques y aura-t-il des conservatoires de la pierre ?

 

Dans ce projet que chacun y amène la sienne….

 

Jean-Paul MASSE

 


Télécharger
TELECHARGEZ LE PROJET DETAILLE
ROCHES ORNEMENTALES 26 mars 2014 VERSION
Document Adobe Acrobat 4.6 MB